content
content

grégory panaccione

scénariste, Illustrateur, coloriste

A 14 ans, Grégory Panaccione entre à l’école Estienne de Paris, où il apprend les bases du dessin, du graphisme et de la gravure sur cuivre classique. Il poursuit ensuite ses études artistiques aux Beaux-arts de Paris où il expérimente le dessin de nus et l’étude de morphologie. Après une expérience frustrante dans le monde de la publicité, il décide de se lancer dans la bande dessinée. Il rencontre Guy Delcourt au festival d’Angoulême qui lui présente Bernard Deyriès et Christian Choquet à la recherche d’un dessinateur de personnages pour la série TV Les Malheurs de Sophie. Grégory se retrouve donc dans le milieu du dessin animé où il apprend à faire du storyboard pour différentes productions. Miyazaki est l’une de ses principales sources d’inspiration. 

Aujourd’hui il vit à Milan depuis 14 ans et continue d’expérimenter différentes techniques de dessins animés en changeant souvent de rôle (designer de personnages, designer de décors, lay-out et aussi un peu d’animation, pour finir comme réalisateur pour plusieurs séries TV). Son premier album, un récit muet, Toby mon ami (Delcourt, 2012), est suivi d’Âme perdue (Delcourt, 2013), de Match (Delcourt, 2014), d’Un océan d’amour avec Wilfrid Lupano (Delcourt, 2014), récompensé du prix BD de la FNAC en 2015, puis de Qui ne dit mot avec Stéphane de Groodt au scénario (Delcourt, 2015).

En 2019 parait Un été sans maman (Delcourt) où Grégory met en scène les langueurs de l’été mêlée au tumulte des aventures de l’enfance…

Ses dernières parutions

Minivip et Supervip

Paru le  06.06.2018
Minivip et Supervip
Minivip et Supervip
Découvrez l'album
arrow
arrow